Monsieur Westa

-

12 août 2008

Le jour où Kimi a encore perdu

samedi 21 juin 2008

8h30 : réveil difficile. Vincent est levé depuis longtemps et, comme promis, il a entrepris un grand ménage dans la Fiat Punto 55s blanche de 1996. Ce foutu bordel devait commencer à l'irriter proprement. Les joies du camping en quelques sortes !! Quand je me lève, il est déjà parti au stand Toyota du village pour tenter de faire un temps sur le simulateur où le meilleur temps de la journée gagne une visite du stand F1 de la pitlane, autant dire un chouette cadeau tout de même !

10h : quand, j'arrive devant l'écran de résultats, Vincent est classé premier. Je me dis alors "la classe, vraiment pas mal" !! Malheureusement, le temps que je sorte l'appareil photo pour immortaliser le moment, un type est venu le détrôner. Ooopss... Je retrouve Vincent au camping et lui annonce qu'il vient de perdre ("ahahahah"), puis nous allons nous placer dans la tribune pour la troisième séance de F1, qui est en général assez intéressante. Et pour ne pas en avoir de grands souvenirs, j'imagine que ça devait être le cas !

12h : c'est la pause, on va se poser dans le camping, manger, puis dormir à l'ombre. Les bananes, elles, agonisent...

14h : on ne se presse pas pour aller aux qualifications, pourtant la séance la plus intéressante et la plus disputée du week-end. D'ailleurs, pour une fois que Kimi est en pole, c'est un peu la fête (qualifs compliquées pour Kimi en 2008).

15h : on se rend dans la foulée au village pour voir les résultats finaux du concours Toyota, où Vincent terminera à une valeureuse quatrième place, tout de même. On attend Sébastien Bourdais qui doit faire une apparition dans le stand Red Bull, mais il y aura beaucoup trop de monde, et puis le monsieur avait l'air un peu blasé (décidément). On profite alors une dernière fois du village, des jolies demoiselles qui vendent des trucs super chers. Et puis, bien sûr, on essaie de suivre les exploits de Romain Grosjean (grand espoir français) lors de la première course de GP2, où il sera victime d'une casse moteur alors qu'il menait la course, malheureusement.

16h30 : après être repassé brièvement au camping remplir les sacs, on reprend la route de l'hôtel. Même chose que la veille et l'avant-veille. Sauf que là, le saucisson est de sortie, et que ça fait une grosse différence. Comme prévu, on rejoint les voisins près du motorhome de Nico Rosberg, au moment où le gardien s'en va, pour essayer d'approcher le pilote allemand. On retournera finalement à la sortie du paddock où on se posera jusqu'à la tombée de la nuit. Notre repas fera baver des milliers de passants !!

Et on verra, en plus des autres jours, Nico Rosberg, Adrian Sutil, David Coulthard (j'aurais vraiment voulu lui demander s'il commençait à parler français, ou bien où on pouvait trouver Karen, mais bon ....), Sebastien Vettel qui rira de ma petite blague (trop fier aussi !!), et qui passera deux, trois, quatre fois devant nous au volant de son cabriolet Série 3, pour se changer puis pour ramener des filles invitées à la soirée privée Red Bull. On a aussi vu Frank Williams, Ross Brawn lui aussi très sympa (qui a du se demander pourquoi je prenais exactement la même photo de lui que la veille...), Romain Grosjean, Sébastien Bourdais (vous avez dit blasé ??) dont la femme est très très très patiente.

Pour le reste, on passe la soirée posée, à nous moquer des filles de devant qui ne supportent que des inconnus (Sutil, Albers, Kiesa, ...). Photo du groupe pour les souvenirs. Fin de ce très long paragraphe qui marquera sans doute le meilleur moment de notre week-end nivernais finalement !

21h : la soirée Red Bull bat son plein près de nous. Je suis très tenté de m'approcher pour voir ce qu'il s'y passe. Mais je suis bien le seul de cet avis. Aussi devrai-je attendre le quatrième larron (deuxième voisin) moins timide pour que nous tentions une attaque par le flan ouest. Nous bravons un chantier et croisons, James Allen et Martin Brundle, respectivement journaliste pour ITV et ancien pilote devenu consultant. Je les reconnais un peu trop tard et on préfère nous diriger vers la soirée Red Bull plutôt que d'interpeler les deux britanniques (que j'aime beaucoup à la TV d'ailleurs...). Deux filles sur un quad semblent filtrer l'entrée de la soirée, qui a lieu entre deux motorhomes, autour d'un bar. Finalement, on est arrivé à la fin de la soirée. Dommage quand même de ne pas avoir pris le temps de parler au duo Allen-Brundle. Anyway...

22h : on repasse devant l'hôtel où on apprend que Kimi est venu dire bonjour et signer des autographes pour une fois. Décidément, on a pas été très perspicaces ce soir !! Pour le coup, en parfaite groupie, je suis un peu dégouté d'avoir loupé ça... Retour au camping.

23h : on passe sur les tribunes ouvertes pour avoir une grande vue sur le camping puis on fait un grand tour du même camping prendre sa température Je suis assez étonné de voir que les gens ont tendance à rester entre eux, dans leur grande tente, plutôt que de se mélanger. Autant les français que les étrangers.

0h30 : fin d'une chouette journée ! dodo.

dimanche 22 juin 2008

8h30 : réveil difficile, j'ai horreur de ce dernier jour de vacances où il faut se taper la route et les bouchons. Ce matin, je ne suis pas très bien, et ça m'embête même de rester voir la course. Je sais que Kimi est en pole et a donc une bonne chance de gagner, ce qui n'est pas négligeable en f1, mais je sens pas le truc. En plus, il commence à pleuvoir et le ciel est vraiment bouché, tous les ingrédients pour une super course sont là. En fait, j'avais juste besoin d'aller aux toilettes... Désolé !! Après, tout de suite, ça allait mieux...

9h : on déplie la tente sous la pluie, on range bien tout, pour qu'après la course, on ait plus qu'à prendre la voiture et éviter les bouchons. Dans la foulée, on dit au revoir à nos voisins qui font la même chose que nous, et puis direction la tribune des pauvres, encore !.

9h45 : on se trouve une place pas trop trop mal. Puis c'est l'attente... Course de GP2, de Porsche, et toujours cette pluie un peu limite, car elle ne tiendrait pas longtemps sur la piste avec les F1. Parade des pilotes, toujours aussi sympa, Patrouille de France, gros silence au moment de la Marseillaise, un Bernie Ecclestone hué. Et toujours cette menace de pluie.

14h : départ de la course. Kimi met sept secondes dans le vent à Massa en vingt tours, ce qui est très bien. Et puis, boum, échappement cassé, et trois secondes en moins par tour, Massa passe et gagne. Kimi finira deuxième, ce qui est pas mal en fin de compte, mais très rageant. La pluie n'aura jamais été assez intense pour qu'on puisse voir les pilotes galérer. Du coup, on est très frustré, et on décide de ne pas aller au pied du podium comme l'année dernière. Très déçus du résultat final.

15h40 : on descend les tribunes, et on prend la voiture, mais déjà, c'est la galère pour quitter le circuit. Heureusement, ça se débloquera assez vite. Direction, Nevers, puis Bourges, soit une heure de route. L'avantage, après une manifestation comme celle-là, c'est que les gens ont tendance à appuyer. Donc ça roule bien, jusqu'à Bourges.

17h : on se pose dans un bar près de la gare de Bourges, pour un tout dernier débriefing. On s'assure que Vincent n'a rien oublié dans la Fiat Punto 55s blanche de 1996. Je le laisse sur le quai, livré à lui même. Embrassades émues pour la semaine passée. Je reprends la voiture, direction Paris.

20h : arrivée à la Ferté. Ca y est, mon summer trip est bien fini. J'ai les boules. Demain, boulot. Plein de souvenirs dans la tête, les photos à dépouiller !! Et puis, une pensée à Vincent qui n'arrivera qu'à 1h du matin à Toulouse !

Posté par Monsieur Westa à 00:00 - road trippin - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Eh oui Kimi a perdu!

    Putain c'était bien!

    Chouette récis bien mis en boite! C'est génial, bravo. Ya plus qu'a espérer que canalblog perdure et comme ca on pourra montrer ca a nos enfants respectifs qu'on ammenera sur les paddocks mais qu'en auront rien a foutre car ce seront des gamins de 14ans blasés par tout, surtout par les histoires de leurs pères pauvres à l'époque alors que la ils seront pourris gatés dans une tribune de riche!

    lol
    dédicace a théo!

    bon ca me donnerai presque envie de reprendre l'écriture tt ca. mais pr le moment c'est celle de mon mémoire que je dois sortir, c'est pas tres passionnant.

    mais quand j'aurai le temps, j'aimerais bien reprendre mon skyblog pr faire le carnet de voyage de ma future nvl aventure en UK. enfin je dis ca tt le temps et puis...

    je te félicité d'ailleurs sur ce blog et tout ce que tu y fais. d'ailleurs faudra que tu me touche deux mots sur la photo du TGV en feu que ta mis aujourd'hui!

    a+
    ps: pas mal, l'article posté a 0:00, t'a fait expres? a bientot sur msn

    Posté par Vincent, 12 août 2008 à 19:32
  • yaupe

    yop,

    merci pour ton message sympa ! je te vois plus souvent sur msn mais régulièrement ici !

    question : penses-tu à relancer les voisins pour le partage des photos toussa toussa ?

    quant au 0h00, il est faussé (option canalblog, ca casse le mythe !)

    see ya (je le fais bien ?)

    Posté par Bernard & Bianca, 12 août 2008 à 21:54

Poster un commentaire